Regards sur la béatification de Mgr Pierre Claverie et ses 18 compagnons

Présentation et introduction de notre série de « Regards » sur béatification de Mgr Pierre Claverie et ses 18 compagnons.

Le 8 décembre 2018 a eu lieu la béatification de « Mgr Pierre Claverie et ses 18 compagnons », au sanctuaire de Notre-Dame de Santa-Cruz à Oran. Cette cérémonie, présidée par le Cardinal Angelo Becciu, envoyé du pape François, a accordé aux 19 religieux le statut de martyrs.

Quel sens donner à cet événement pour l’Église d’Algérie à la lumière du sacrifice de ces 19 religieux venus témoigner de leur engagement spirituel en Terre musulmane ? Tous avaient fait le choix de l’Algérie, envers et contre tout.

Peu de temps avant sa mort, le 1er août 1996, Mgr Pierre Claverie disait : « C’est maintenant que nous devons prendre notre part de la souffrance et de l’espérance de l’Algérie, avec amour, respect, patience et lucidité (…). Le martyre est le plus grand témoignage d’amour »

Pour continuer à réfléchir sur la portée de cet événement pour l’Église d’Algérie et l’Algérie elle-même, Chrétiens de la Méditerranée a demandé à quelques acteurs de cette journée de nous parler de l’événement et comment ils l’ont vécu.

Leur témoignage sera publié en plusieurs temps. Cette semaine, nous commençons par le texte d’une conférence – « Béatifications, quel sens pour nous ? » –  prononcée le 8 décembre 2018 par le Père Christian Salenson, prêtre du diocèse de Nîmes, spécialiste des écrits du Père Christian de Chergé.

Suivront deux articles (regards croisés) du Père Bernard Janicot, prêtre du diocèse d’Oran, directeur du CDES Ibn-Khaldoum et Madame Leïla Tennci, directrice du CDES-Sophia à Oran, tous deux acteurs de la préparation de la célébration.

Nous terminerons par le témoignage de Mgr Jean-Marc Aveline, évêque auxiliaire de Marseille, président du Conseil du Dialogue interreligieux de la Conférence des évêques de France : « La grâce d’Oran », article paru dans la revue du diocèse de Marseille.

Bonne lecture et bonne méditation avec ces beaux textes et témoignages.

Josette Gazzaniga