Syrie: les chrétiens de Syrie méfiants à l’égard de la contestation

 
Dans la cathédrale de la Dormition du vieux Damas, le prêtre grec-catholique implore l’esprit divin de venir en aide au chef de l’Etat syrien Bachar al-Assad, aux prises avec une contestation sans précédent. Un sermon qui résume bien l’état d’esprit des chrétiens de Syrie. Lire la vidéo
Craignant pour leur sécurité, de nombreux chrétiens de Syrie sont opposés à la chute du régime, même s’ils souhaitent sa libéralisation.    Extrait de l’article Source L’Orient Le Jour
 » Dans la cathédrale de la Dormition du vieux Damas, le prêtre grec-catholique implore l’esprit divin de venir en aide à Bachar el-Assad. « Nous demandons à Dieu de protéger notre président, notre gouvernement et notre peuple de toutes les épreuves et les crises. Nous prions pour que nous soyons un seul cœur, un seul esprit », lance le père Élias Debii devant 250 fidèles. Le sermon dominical résume l’état d’esprit de nombreux chrétiens de Syrie. Ils sont opposés à la chute de ce régime autoritaire mais laïc, même s’ils souhaitent sa libéralisation. « La situation des chrétiens en Syrie est excellente, notamment au niveau de la liberté de culte, grâce au président Bachar el-Assad. Même en ce moment, nous ne ressentons aucune peur », soutient Samer Chamout, un fonctionnaire âgé de 36 ans. « Nous n’avons pas d’ambitions politiques, nous ne voulons pas le pouvoir, nous voulons juste coexister en paix avec les musulmans », explique Imad Layyouss, un opticien âgé de 53 ans.
La Syrie est un pays multiethnique – avec des Arabes et des Kurdes – et multiconfessionnel. Les sunnites y sont majoritaires, les alaouites, au pouvoir depuis 50 ans, ont tissé des relations privilégiées avec les chrétiens (7,5 % sur une population de 20 millions). S’ils sont le même nombre qu’au Liban, les 1,5 million de chrétiens syriens n’ont pas de réel poids politique, mais sont présents dans les rouages de l’État et dans les milieux économiques. » Lire la suite sur le site du journal L’Orient Le Jour