Titre

Le pari de la fraternité :

Sous titre

Entretiens avec Aimé Savard

Auteur

Guy Aurenche et François Soulage

Type

livre

Editeur

Les éditions de l'Atelier, 2012

Prix

22 €

Date de publication

15 septembre 2013

En savoir plus

Le pari de la fraternité

Le pari de la fraternité est un livre constitué d’une série d’entretiens que Guy Aurenche, président du CCFD-Terre Solidaire et François Soulage, président du Secours Catholique ont eus avec Aimé Savard ancien rédacteur en chef de l’hebdomadaire la Vie.

Ces deux hommes de conviction ont un long passé militant. Avocat de profession, Guy Aurenche s’est engagé très tôt dans la promotion et la défense des Droits Humains en présidant l’ACAT (Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture) puis la fédération internationale liée à ce mouvement.  Économiste, François Soulage a travaillé dans le secteur de l’économie sociale et solidaire jusqu’à assumer la délégation interministérielle de ce secteur entre 1989 et 1992.

Ces entretiens portent sur de nombreux thèmes allant de l’organisation de ces deux associations, à leur positionnement dans  l’Église (évêques, prêtres et laïcs), leurs grandes orientations, les évolutions nécessaires dans un monde qui change.

Ce qui transparaît, c’est une grande convergence de vues entre les deux présidents.

Dans le préambule qu’ils cosignent, ils tiennent à souligner la proximité de leurs deux organisations : « Le secours Catholique et le CCFD-Terre solidaire ont donc une mission commune : témoigner de la solidarité, dans le souffle de la Bonne Nouvelle Ils agissent selon des modalités bien différentes. » p. 9. Pour le Secours catholique, l’engagement ici invite à l’engagement là bas, principalement en partenariat avec les Caritas locales, pour le CCFD-Terre solidaire, l’engagement là-bas, au travers de partenariats dont près de la moitié n’est pas liée institutionnellement à l’Église locale, invite à l’engagement ici.

Ils plaident pour « une charité en actes » qui ose s’aventurer sur le terrain politique « nous sommes de fait porteurs d’un message de nature institutionnelle donc politique. Notre vision de la société qui n’est  pas forcément partagée par tous les chrétiens, consiste à vouloir contribuer à bâtir une société plus juste et plus fraternelle ».. ce qui conduit à s’interroger sur les écarts de rémunérations, les droits d’accès au logement,  les mouvements de capitaux (campagne « publiez ce que vous payez » ou « biens mal acquis ») etc… et pour s’aventurer sur ces terrains on ne peut échapper au développement de l’expertise professionnelle.

Ces entretiens conservent le style oral qui ne met pas le livre à l’abri de certaines redites ou de certaines affirmations « à l’emporte pièce » … nuancées à d’autres moments des entretiens. C’est un livre vivant et facile à lire dans lequel les auteurs ont à cœur d’expliciter leur ancrage spirituel.

À tous ceux qui soutiennent qu’il n’y a pas d’alternative au libéralisme économique basé sur la concurrence et la compétition (souvent parce qu’ils sont « du côté du manche »), ils proposent de faire la pari de la fraternité.

Yves Dupuy