Recension

Titre

Pour l’amour de Jérusalem

Auteur

Mgr Fouad Twal avec Marie Malzac et Manuella Affejee

Type

livre

Editeur

Fayard 12/10/2016

Collection

Religions et société

Nombre de pages

232p

Prix

14,90€

Date de publication

7 mars 2017

Pour l’amour de Jérusalem

 

En quittant, en 2016, la charge de Patriarche de Jérusalem, Monseigneur Twal, aidé de deux journalistes, nous raconte son parcours.

Il est né en Jordanie au sein d’une tribu bédouine, chrétienne sans doute depuis les origines : on peut admirer à l’École biblique et archéologique française de Jérusalem le portrait photographique de certains de ses ancêtres. Ordonné prêtre en 1966, il devient diplomate du Saint Siège.

Il nous fait revivre son travail dans les différentes nonciatures où il a été affecté, ainsi que son séjour tunisien comme évêque de Tunis. Appelé, en 2008, à succéder à Mgr Michel Sabbah[1] comme Patriarche de Jérusalem et second patriarche arabe de Jérusalem, il ne cache pas la difficulté de cette succession.

Bien évidemment, il aborde le drame palestinien. Moins impliqué que son prédécesseur dans le conflit – ce que souhaitait vivement l’État d’Israël, comme il l’indique lui-même – il apporte, par son analyse, peu d’éléments nouveaux, mais se place aux côtés de tous ceux qui aiment ce pays et souffrent de constater ce qu’il est devenu. On aurait pu attendre, toutefois, plus de hauteur de vues dans cette analyse, plus de souffle pour dénoncer la violence et l’injustice dont souffrent les Palestiniens. Peut-être trop soucieux de ne pas froisser l’État d’Israël, il interpelle peu les chrétiens et ses frères évêques occidentaux. Comme il le reconnaît lui-même, son prédécesseur était un intellectuel, lui est un homme de terrain.

De ce fait, il dresse un panorama intéressant de l’Église dans ce vaste diocèse qui comprend non seulement la Palestine et Israël, mais aussi la Jordanie et l’île de Chypre. Il a eu la joie de recevoir les papes Benoît XVI[2] et François[3] en Terre sainte, de participer au synode sur le Moyen Orient[4]. C’est sous son patriarcat que fut signé l’accord historique entre l’État de Palestine et le Saint Siège.[5] Des anecdotes enrichissent notre connaissance de ces événements marquants. Les conséquences, pour la vie de l’Église, de l’occupation de plus en plus pesante de l’État d’Israël sur Jérusalem et la Cisjordanie apparaissent clairement. La question du dialogue inter-religieux et notamment islamo-chrétien n’est abordée que succinctement.

Il ne cache pas les énormes problèmes matériels que doit affronter le diocèse de Jérusalem en raison de la création et de la construction de l’Université de Madaba en Jordanie[6]. Le poids financier de cette université l’absorbe beaucoup. Il en a été dessaisi deux ans avant sa retraite.

Ce livre contient des informations de première main qui pourront intéresser les lecteurs qui voudraient mieux connaître l’histoire du Patriarcat latin de Jérusalem, entre 2008 et 2016.

 

Bernard Flichy

[1] Mgr Michel Sabbah réclame justice pour les Palestiniens : http://www.chretiensdelamediterranee.com/mgr-michel-sabbah-reclame-justice-pour-les-palestiniens/

[2] Benoît XVI s’est rendu en Terre Sainte du 9 au 15 mai 2009

[3] Le pape François s’est rendu en Terre Sainte du 24 au 26 mai 2014 : http://www.chretiensdelamediterranee.com/la-croix-en-terre-sainte-le-pape-francois-a-fait-de-la-politique-en-religieux/

[4] Le Synode des évêques pour le Moyen Orient s’est tenu à Rome du 10 au 24/10/2010 :

Du Moyen Orient au Maghreb, une invitation à ne pas oublier le SynodeDu Moyen Orient au Maghreb, une invitation à ne pas oublier le Synode

[5] Le Saint-Siège et « l’Etat de Palestine » ont signé, le vendredi 26/06/2015, au Vatican un accord historique sur les droits de l’Eglise catholique dans les territoires palestiniens : http://www.chretiensdelamediterranee.com/le-parisien-signature-dun-premier-accord-entre-le-saint-siege-et-letat-de-palestine/

[6] L’université catholique de Madaba (Jordanie) a été inaugurée le 30/05/2013 : http://www.chretiensdelamediterranee.com/jordanie%e2%80%89-inauguration-solennelle-de-luniversite-catholique-de-madaba/