Recension

Titre

La République identitaire

Sous titre

Ordre et désordre français

Auteur

Béligh Nabli, préface de Michel Wieviorka

Type

livre

Editeur

Cerf, 2016

Collection

Actualité

Nombre de pages

173 pages

Prix

19 €

Date de publication

13 mai 2017

La République identitaire

 

 

Enseignant chercheur en droit public à l’université de Paris Est Créteil (site de l’U-PEC), directeur de recherche à l’IRIS (Institut des Relations Internationales et Stratégiques) chargé particulièrement des questions de Droit international – Union européenne – Mutations du monde arabe, Béligh Nabli enseigne aussi les relations internationales à Sciences Po. Il a publié plusieurs essais, notamment : L’exercice des fonctions d’Etat membre de la Communauté européenne (thèse publiée chez Dalloz, 2007) ; Le droit français de l’intégration européenne.-L.G.D.J., 2015 ; Comprendre le monde arabe[1] .-Armand colin, 2013 et Géopolitique de la Méditerranée.- Armand Colin, 2015.

Son ouvrage, La République identitaire, publié par le Cerf, en mars 2016 est préfacé par Michel Wieviorka[2].

Après une longue introduction, dans laquelle il cerne les notions de République, d’Etat, de Nation, d’Identité, de Patrie, Béligh Nabli développe son propos en 4 chapitres : une République en crise d’identité, la République des identités, une République en quête d’une identité, une République en quête d’identité souveraine. Il propose une réflexion qui rend compte de la difficulté de clarifier toutes ces notions et d’en donner une définition acceptable par tous, difficulté d’autant plus grande que tous ces termes passent constamment de la chaire académique à la tribune politique.

Au-delà de la diversité des approches, la définition de la République comme système particulier de valeurs et d’institutions qui signent le vouloir-vivre collectif d’un groupe humain, semble faire consensus.

Que signifierait alors une République identitaire ? La référence à un système de valeurs pour définir la République ouvre sur deux questions : quelle est la liste de ces valeurs (les racines chrétiennes ?),  cette liste est-elle immuable ? Une République identitaire serait alors fondée sur un socle immuable de valeurs (une France éternelle fantasmée), défini pour exclure et qui permet de déterminer qui est un « vrai » ou un « bon » français.

L’auteur centre sa réflexion sur l’islam mais on peut trouver d’autres exemples historiques « le bon français » sous l’Occupation ou la littérature sur les métèques …

La République est en état de crise chaque fois que certaines des valeurs[3] qui la fondent sont remises en question et qu’elle n’arrive pas à  gérer cette évolution  de manière démocratique.

La sortie de crise ne peut-elle se faire qu’en choisissant entre communautarisme et assimilation, entre la cohabitation de groupes humains qui ont des systèmes de valeur différents ou leur fusion en une entité unique? Peut-être qu’une voie médiane est possible et l’auteur définit ainsi notre tâche collective : « réenchanter l’idéal républicain au sein d’une grande nation inclusive telle est la voie à suivre pour répondre à la question première : sommes-Nous ?  »

Un essai parfois difficile, très documenté, qui invite à la réflexion[4].

Yves Dupuy

[1] Cf. Recension sur notre site : http://www.chretiensdelamediterranee.com/livre/comprendre-le-monde-arabe/

[2] Michel Wieviorka, docteur d’Etat ès Lettres et Sciences Humaines, directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, est le Président du directoire de la Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme (FMSH). Il a été directeur du Centre d’analyse et d’intervention sociologiques (CADIS, EHESS-CNRS) entre 1993 et 2009.

Ses recherches ont porté ou portent sur la notion de conflit, le terrorisme et la violence, sur le racisme, l’antisémitisme, sur les mouvements sociaux, la démocratie ainsi que sur les phénomènes de différence culturelle.

[3] Liberté, égalité, fraternité, laïcité…etc.

[4] Ce livre de Béligh Nabli a fait l’objet d’une conférence à la Bibliothèque municipale de Lyon, le 23/11/2016, intitulée : La république identitaire : symptôme d’une crise à l’image de notre époque ? On peut l’écouter en cliquant sur le lien : https://www.bm-lyon.fr/spip.php?page=video&id_video=928