Titre

Éduquer au dialogue

Sous titre

L’interculturel et l’interreligieux en École catholique

Type

livre

Editeur

Secrétariat général de l’Enseignement catholique, Paris, septembre 2017

Nombre de pages

143

Prix

10 €

Date de publication

8 avril 2018

Éduquer au dialogue

La diversité culturelle et religieuse marque de plus en plus notre société, et en particulier les établissements scolaires catholiques, ouverts à tous. Faire de cette diversité une richesse, plutôt qu’une contrainte, tel est le projet de l’Enseignement catholique. Pour fournir à ses enseignants et aux équipes pédagogiques un guide et un ensemble de repères, pour leur réflexion et leur action en matière de dialogue dans leurs établissements, le secrétariat général de l’Enseignement catholique a réalisé pour la rentrée 2017 un dossier très fourni. Il a été préparé par une commission réunissant des responsables de l’enseignement catholique et des acteurs du dialogue, qu’il soit inter-institutionnel ou du terrain.

Le dossier se compose d’un texte d’orientation, « Éduquer au dialogue pour une civilisation de l’amour », suivi de 4 livrets d’une quarantaine de pages environ chacun. Le texte d’orientation[1], adopté à l’été 2016 par le Comité national de l’enseignement catholique, se situe dans le prolongement direct du texte, très riche, publié à Rome en octobre 2013 par la Congrégation pour l’éducation catholique : « Éduquer au dialogue interculturel dans l’Église catholique – Vivre ensemble pour une civilisation de l’amour »[2]. Fidèle à l’esprit de ce texte, il sait le rendre accessible par une présentation qui en distingue bien les grandes articulations et les propositions, et formule clairement les enjeux éducatifs du dialogue. Il invite l’École catholique à éduquer à la recherche du bien commun par l’apport positif des cultures, en proposant comme finalité de « passer du vivre ensemble au vivre en frères ».

En s’appuyant sur des éléments communs, mais aussi sur ce qu’il y a de meilleur dans les caractères spécifiques à chaque tradition religieuse ou culture, le dialogue vise une relation et une reconnaissance réciproque, permettant de travailler ensemble au bien commun, à la justice, à la paix. Les livrets qui accompagnent le document d’orientation se proposent d’aider les enseignants à mettre en œuvre dialogue de la vie, dialogue des œuvres et dialogue de l’expérience croyante, à l’intérieur même de leurs pratiques éducatives[3].

Alternant présentation synthétique, développements théoriques ou pratiques, et rappel des points essentiels, un ensemble de fiches sont présentées, qui couvrent : les fondements (livret 1), les repères (livret 2), les pratiques éducatives (livret 3) et les ressources pédagogiques (livret 4). L’ensemble, d’une grande cohérence, fournit un cadre solide et fécond pour la réflexion personnelle comme pour un travail collectif, en soulignant la richesse du dialogue sans en sous-estimer les difficultés.

Distinguant le dialogue interreligieux et le dialogue interculturel, et marquant en quoi ils se complètent, les livrets donnent des pistes très précises pour leur mise en œuvre dans le cadre scolaire. On remarquera en particulier la méthodologie originale du livret 3 qui, à partir de mini-récits fort concrets sur les signes extérieurs d’appartenance religieuse, les pratiques alimentaires ou les comportements sociaux, permettent de lancer un travail en groupe au sein d’équipes enseignantes. On signalera également les pistes données dans le livret 4 pour  la prise en compte de l’enseignement du fait religieux à l’intérieur même des diverses disciplines, et pour que l’enseignement artistique et celui des langues soient des lieux privilégiés de découvertes interculturelles.

Le dossier se conclut par la présentation des partenaires institutionnels et associatifs d’une éducation au dialogue, parmi lesquels figurent l’association Coexister, Pax Christi et le CCFD-Terre solidaire. On ne peut que souhaiter que les équipes éducatives se saisissent d’un tel outil, à la fois riche en contenu et très accessible ; et qu’il puisse inspirer, au sein de l’enseignement public et dans le respect de ses missions propres, des démarches de même qualité.

Bertrand Wallon

 

[1] Le texte d’orientation du CNEC de juillet 2016 est disponible sur le site de l’enseignement catholique français

[2] Le texte publié en 2013 à Rome par la Congrégation pour l’éducation catholique est disponible sur le site du Vatican :

[3] Pour les rédacteurs de ce document, le dialogue théologique, qui garde un rôle essentiel, relève des experts qui cherchent à approfondir leurs héritages respectifs, éclairer les différences essentielles, dépasser les préjugés.

Cf. article de La Croix