La première ambassade de Palestine inaugurée au Vatican – RCF

La première ambassade de Palestine inaugurée au Vatican

En présence du président de l’autorité palestinienne, le pape François a inauguré la première ambassade de Palestine, au Vatican. Un geste fort.

RCF, mardi 17 janvier 2017

Les relations entre le Vatican et les autorités palestiniennes ont franchi une nouvelle étape en 2015, avec la signature d’un accord qui aboutit à la création d’une ambassade palestinienne près le Saint-Siège. Et c’est cette ambassade que Mahmoud Abbas est venu inaugurer lors d’un déplacement à Rome.

« Il faut lier l’ouverture de cette ambassade à la reconnaissance réciproque entre les deux Etats, à la suite de la signature des accords bilatéraux il y a deux ans. Des accords selon lesquels le Saint-Siège reconnaît l’Etat palestinien comme un Etat membre, selon les frontières définies en 1967. Les Palestiniens ont été comblés par cette reconnaissance à cause de l’importance du Saint-Siège dans l’opinion publique. Mahmoud Abbas est reconnaissant envers le pape pour cette initiative et il va ouvrir cette ambassade avec cet optimisme. Pour les Palestiniens chrétiens également, ce geste est très bon » explique Mgr William Shomali, vicaire patriarcal à Jérusalem.

Les Palestiniens espèrent que cette décision aura un poids dans la résolution du conflit qui les opposent à Israël, et que d’autres pays européens pourraient eux-aussi, à la suite de cela, reconnaître la Palestine comme un Etat à part entière. Une décision qui commence déjà à porter ses fruits, notamment au Conseil de Sécurité de l’ONU.

La semaine dernière, lors de ses vœux au corps diplomatique accrédité près le Saint-Siège, le pape François a reformulé ses vœux de la reprise d’un dialogue entre Israéliens et Palestiniens. Un geste positif selon Mgr Shomali. « Le fait que le pape ait mentionné le conflit israélo-palestinien, le fait qu’il ait demandé que ce conflit ne soit pas oublié, le fait d’avoir demandé que les négociations reprennent, c’est déjà une prise de conscience très importante. Le pape a bien fait d’en avoir parlé » conclut-il.