Jérusalem: le Pape réitère son voeu d’un statu quo – AFP

Jérusalem: le Pape réitère son voeu d’un statu quo

Le pape François a réitéré son souhait d’un statu quo international pour Jérusalem et la reprise du dialogue entre Israéliens et Palestiniens pour une solution basée sur l’existence de deux Etats, indique jeudi un communiqué du Vatican. Le pape argentin a implicitement critiqué à plusieurs reprises déjà la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël. Evoquant « le caractère spécifique de Jérusalem » dans une lettre à Ahmed al-Tayeb, grand imam d’Al-Azhar, le pape a souligné que « seul un statut spécial, garanti par la communauté internationale, peut préserver son identité, sa vocation unique de lieu de paix (…) et sa valeur universelle, permettant un avenir de réconciliation et d’espoir pour toute la région ».

Dans ce message envoyé à l’occasion de la conférence internationale en soutien à Jérusalem organisée par Al-Azhar, le pape réaffirme « la nécessité d’une reprise du dialogue entre Israéliens et Palestiniens pour une solution négociée visant à la coexistence pacifique de deux Etats à l’intérieur de frontières décidées entre eux et reconnues par la communauté internationale ». Jérusalem, avec ses lieux saints juifs, chrétiens et musulmans, est un sujet passionnel. Depuis la création d’Israël en 1948, la communauté internationale n’a jamais reconnu cette ville comme capitale. Elle considère que son « statut final » doit être négocié entre Israéliens et Palestiniens. Après l’annexion de Jérusalem-Est, Israël a proclamé toute la ville comme sa capitale « éternelle et indivisible ». L’ONU n’a jamais reconnu cette annexion. Les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l’Etat auquel ils aspirent.