Egypte: crise du pain subventionné – RFI

 

En Egypte, des manifestations ont eu lieu ces derniers jours à Alexandrie et dans plusieurs villes du nord du delta du Nil à cause d’une pénurie de pain subventionné. Une pénurie due à une décision du nouveau ministre de l’Approvisionnement visant à réduire les dilapidations. Le ministre a immédiatement fait marche arrière. Une rapidité inhabituelle en Egypte.

Nul en Egypte n’a oublié « les émeutes du pain » qui, en 1977, ont semé le chaos dans tout le pays. Des émeutes provoquées notamment par la hausse du prix du pain subventionné. Il avait fallu l’intervention de l’armée pour restaurer le calme. Depuis lors le pain est devenu un souci majeur de tous les gouvernements.

Le pain subventionné en Egypte coûte un demi-centime d’euro la galette de 300 grammes. Un dixième du prix réel. Il constitue une partie essentielle de la nourriture des Egyptiens. Les Egyptiens sont les champions du monde en consommation de pain ce qui fait de l’Egypte le premier importateur mondial de blé après la Chine. Le pays consomme près de 20 millions de tonnes de blé dont la moitié sont importés. Dix millions de tonnes de blé vont annuellement au pain subventionné. Le problème c’est qu’il est tellement bon marché qu’on le détournait pour nourrir poules et bestiaux. C’est ce que le ministre appelle la dilapidation.

Des mesures ont été prises pour lutter contre ce détournement des subventions au pain et depuis 2014, la carte d’approvisionnement papier a été remplacée par une carte à puce.