Bloc-notes de Jean-Claude Petit – La fraternité universelle ou le repli sur soi ? L’heure du choix est arrivée

 

La fraternité universelle ou le repli sur soi ?

L’heure du choix est arrivée

 

 

  le Bloc-notes de Jean-Claude Petit

Président de Chrétiens de la Méditerranée

 

 

            C’est bien connu : les Français que nous sommes n’ont pas un grand intérêt pour la politique internationale ! La campagne présidentielle qui s’achève vient de nous en donner une nouvelle preuve. Bien sûr, les écrans n’ont pas manqué de nous rassasier de Donald Trump un jour va-t-en guerre, le lendemain pacifique. Puis, ils nous ont conduits ces jours-ci auprès du dictateur Erdogan rêvant de ressusciter l’empire ottoman. Après les médias, trois candidats s’y sont mis à leur tour pour nous chanter les mérites d’un Poutine assoiffé de reconstituer l’Union soviétique et de mettre la main sur le Moyen-Orient. Pour autant, le rappel, on ne peut plus rapide, de ces trois éminences, s’il est important, ne constitue pas, à lui seul, une politique internationale digne de ce nom. Or les citoyens que nous sommes y ont droit plus que jamais dans l’état chaotique du monde qui devient de plus en plus inquiétant, d’autant plus que nationalistes et populistes y ajoutent le pari risqué de la dangereuse sortie de l’Europe et de l’Euro.

Est-ce le système comme on dit, ou bien notre culture, à moins que ce soit une fierté nationale un peu étriquée, toujours est-il que la France que  nous sommes préfère, à l’heure d’une mondialisation éprouvante, contempler son nombril dans une campagne présidentielle qui eut mérité beaucoup mieux !

Oui, mais que faire ?, m’objecterez-vous, et vous aurez raison ! Passer du repli sur soi à la rencontre de l’autre : tel est, me semble-t-il, le défi que nous avons tous à relever. Personnellement et collectivement. Ce défi-là s’appelle ni plus ni moins « le défi de la fraternité universelle ». Un homme s’y emploie jour après jour, en paroles et en actes : l’intrépide pape François qui se rendra très bientôt au Caire à la rencontre historique – le mot n’est pas trop fort – de l’imam de la mosquée-université al-Azhar, connue et appréciée dans le monde entier pour son ouverture théologique, politique et culturelle.

Un autre, intellectuel musulman de plus en plus connu des Français : Abdennour Bidar, normalien, agrégé et docteur en philosophie, se consacre à la rencontre des autres en mettant les mots au service de la fraternité, comme écrivain et comme journaliste à France Culture. Il avait été l’invité de Chrétiens de la Méditerranée lors de l’une de nos universités d’hiver, il y a quelques années. Je vous invite à lire son “Regard sur le monde”, extrait de son magnifique livre Plaidoyer pour la fraternité (1)

Puissent l’un et l’autre de ces deux hommes nous aider à faire le choix qui s’imposera à nos consciences éclairées.

 

 

Jean-Claude Petit

(1) Plaidoyer pour la fraternité, Albin Michel, février 2015

Recension : http://www.chretiensdelamediterranee.com/livre/plaidoyer-pour-la-fraternite/